Maison de la culture Marie Uguay


Trans - Paysages

 
 


La restructuration du secteur d’intervention de Griffintown à Montréal,  premier lieu industriel du Canada sur les bords du canal Lachine,  s’est effectuée tout récemment dans un contexte de quasi tabula rasa. Ce quartier ayant été  laissé en grande partie à l’abandon depuis ces 45 dernières années, nous avons assisté à la progressive dégradation de son  paysage, de sa structure urbaine et par voie de conséquence à l’effondrement de son tissu social.


L’exposition marquera un temps d’arrêt entre passé, présent, futur des lieux,   nous conviant à une réflexion sur ce qui a été, sur ce qui est en cours d’édification ainsi que sur ce que nous faisons et ce qu’il conviendrait de faire.


Ayant documenté l’évolution paysagère du secteur depuis 6  ans , je présente des extraits de quatre différentes séries de photographies, et d’œuvres numériques traitant chacune d’un aspect particulier des transformations urbanistiques, architecturales et paysagères des lieux.


Tabula Rasa  illustre en introduction le bouleversement tant physique que social. Enfouissement du passé, contestations populaires et questionnements médiatiques.


Smith en friches observe les marques du monde des itinérants et squatters qui ont investît les lieux.


Traces  nous parle d’histoire, de patrimoine et de mémoire du lieu et de ce que l’on se prépare à dévoiler ou occulter de nos racines pour les générations futures.


Condomania présente le nouveau quartier en chantier. Principalement uni fonctionnel et vidé des composantes qui font la ville : services publics, éducatifs, sociaux, récréatifs, lieux de rencontres et  communautaires pour l’ensemble du secteur.


Une projection  de photos sur  la métamorphose paysagère du quartier complète cette présentation.

 

30 mai 2016

Extraits de l’exposition-

10 juin-20 août 2016 

Montage de l’exposition

Tabula Rasa .

source archive. Musée Mc Cord .