Traces Paysagères

 
 

« Traces » Évoque trois lieux montréalais situés au canal Lachine à l’entrée  de Griffintown.  Actuellement entre deux époques, ces vestiges du passé ne cessent de se dégrader tandis que leur entourage est en plein bouleversement.


Squattés par les hommes, couverts de graffitis ou réinvestis par la nature, ils attirent notre regard et nous interpellent. Nous parlant d’un temps révolu et de l’éphémérité de toutes choses ils nous exposent à des chocs visuels ou se côtoient indifféremment l’inquiétant, l’inattendu ou le poétique.


Développant une approche sur la dynamique des paysages urbains de Montréal j’explore ici la manière de représenter le passage du temps par des juxtapositions et superpositions d’images incluant des photos et documents d’archives.



Documents d’archives utilisés .


Plan de Griffintown 1992. SHDU.Ville de Montréal. Étude historique de la formation de Griffintown. Direction 

A. Knight.

Photo de l’ancien pont tournant Wellington.1940. Archives nationales du Canada . Collection Dominion Bridge.

PA202868.

Plan A. R. Pinsoneault. Atlas of the Island and city of Montreal and Ile Bizard. 1907. Archives nationales

du Québec . P600,S4.SS1, D338


 

Exposition Septembre 2013  Galerie Luz . Le belgo . Série complétée en 2014.

Série «TRACES» .  Ancien pont tournant Wellington . Griffintown. Estampe numérique . Giclé d’encre sur toile archive. 25 x 75 pouces . 2014